Recherche

Fleur Daugey

Écrivaine – Journaliste – Éthologue

Mois

juillet 2015

Les plantes ont-elles un sexe? Histoire d’une découverte

Le fruit de plus d’une année de travail a vu le jour aux Editions Ulmer et sera en librairie dès le 10 septembre 2015. Feuilletez quelques pages.

La question ne se pose plus aujourd’hui, mais jusqu’à la fin du XVIIIe siècle, la sexualité des plantes a fait l’objet de nombreuses controverses entre hommes de sciences et hommes d’Église ; il a fallu en faire la découverte, démontrer sa réalité et surtout la faire admettre ! Ce n’est qu’en 1694 que Rudolf Jakob Camerarius apporte pour la première fois la preuve d’une relation fécondante entre fleurs mâles et fleurs femelles. C’est cette grande épopée historique et scientifique que je raconte dans ce livre : l’histoire de cette découverte tardive, les débats houleux qu’elle a suscités, mais aussi la symbolique ambiguë des plantes depuis l’Antiquité.

Publicités

Citrus n°3 – Sexe

Dans l’opus n°3 de la belle Revue Citrus, j’ai signé l’article Bêtes de sexe.

La nature a inventé le sexe afin de favoriser la survie des espèces. Encore faut-il que les animaux, dont l’être humain, se décident à s’accoupler. Quels stratagèmes l’évolution a-t-elle conçus afin de susciter la motivation sexuelle ? Bienvenue dans l’atelier de mécanique du désir.

Capture d’écran 2015-07-27 à 15.59.05

Pas bêtes les bêtes

Paru aux Editions du Ricochet, dans la collection Ohé la Science, illustré par ma complice Emilie Vanvolsem. Je raconte l’intelligence animale aux enfants dès 5 ans : comment les animaux résolvent-ils les problèmes? Ont-ils de l’empathie? Utilisent-ils des codes pour communiquer entre eux? Toutes les réponses dans ce petit livre, format à l’italienne.

Elle court la rivière…

Editions Actes sud junior, voir la page de présentation du livre.

De sa naissance dans la source jusqu’à ce qu’elle se jette dans la mer, on suit le voyage de la rivière, à la rencontre des plantes et des animaux qui la peuple. Sans oublier l’homme, la pollution qu’il provoque mais aussi les efforts qu’il fait pour retrouver des rivières plus sauvages?

Ce livre documentaire qui se déplie en une frise de 5 mètres s’adresse aux enfants dès 8 ans. L’accordéon se déplie avec le texte d’un côté, les illustrations d’Hélène Georges de l’autre. Mais pas de panique! Il est très facile à manipuler.

Le début … extrait :

La source

La naissance de toutes les rivières et de tous les grands fleuves du monde a toujours lieu dans une source : un minuscule filet d’eau qui coule d’une montagne.

Les petits ruisseaux font les grandes rivières

En France, la Loire naît dans le Massif central et le Rhône dans les Alpes suisses. Les deux fleuves les plus longs du monde prennent aussi leur source en altitude : le Nil dans une montagne du Rwanda et l’Amazone dans les Andes.

D’où vient l’eau de la source ? La terre absorbe la pluie et des réservoirs se créent dans le sol : les nappes phréatiques. Quand l’une de ces nappes affleure au flanc d’une colline, l’eau trouve une sortie. Un ruisselet se forme et s’écoule.

Végétaux des origines

Les sources attirent autour d’elles un petit monde végétal particulier. On y trouve souvent des coussins de mousses qui adorent les endroits toujours mouillés. D’ailleurs, toutes les plantes qui vivent près des sources aiment l’humidité. En France, on y trouve la montie des fontaines, qui forme de beaux tapis de petites feuilles vertes très serrées. S’y installent aussi la renoncule à feuilles de lierre, qui rampe au-dessus de l’eau et le populage des marais, qui pousse en grosses touffes de fleurs dorées. Au milieu de ces plantes se baladent des escargots d’eau douce et des acariens rouge vif.

Créez un site Web ou un blog gratuitement sur WordPress.com.

Retour en haut ↑